Le pronostic des infections pulmonaires à Mycobactérie Non Tuberculeuse, est très variable en fonction du germe identifié. Seul votre médecin, après un diagnostic précis pourra vous éclairer précisément sur cette question.

Parler pronostic d’une manière générale n’est pas simple tant chaque situation est particulière.

L’évolution sera fonction du type de mycobactérie concernée et ensuite (pour le cas qui nous intéresse) du type d’atteinte pulmonaire.

Quelques exemple tout en restant général…

En cas d’infection par MAC (Mycobatrium Avium Complex), les atteintes pulmonaires peuvent être à type de nodules et bronchectasies avec peu de symptômes et une évolution lente (sur plusieurs années sans traitement). Avec la même Mycobactérie Non Tuberculeuse, une atteinte fibro-cavitaire peut aboutir à une insuffisance respiratoire et une altération de l’état générale grave en 1 à 2 ans si l’on se retrouve en échec de traitement.

Qu’est ce qui peut expliquer une telle différence?

Certes il ne faut pas négliger l’état du patient au moment de l’infection et des pathologies sous-jacentes, mais il peut y avoir une hétérogénéité de virulence à l’intérieur d’une même espèce.

Hétérogénéité qui est par contre très nette entre les différentes espèces de mycobactéries.

Vous comprendrez donc qu’il est ici impossible d’avoir une vision précise pour votre cas spécifique. Cette question est clairement à aborder avec votre médecin qui aura les éléments de réponse individualisés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.