Antibiotique important dans la prise en charge de l’infection à mycobactérie non tuberculeuse, les aminosides nécessitent un suivi rapproché. Ils présentent néanmoins l’avantage de présenter une forme utilisable en aérosol. Cette voie d’administration permet de limiter les effets indésirables.

Les aminosides sont des antibiotiques qui agissent à l’intérieur des bactéries. Ils perturbent la fabrication des protéines en créant des protéines « anormales » qui ne permettront pas aux bactéries de survivre.

Ils sont en général administrés par voie intraveineuse (la forme orale à prendre par la bouche elle n’est utilisée que dans de rares cas et ne concerne pas les infections à mycobactérie non tuberculeuse).

Mais votre médecin pourra vous proposer une autre option Dans le cas des infections pulmonaires à mycobactérie non tuberculeuse l’administration par aérosol ou nébulisation est possible. 

Il existe différents outils spécifiques pour optimiser la diffusion du médicament dans les poumons par cette voie. Cela nécessite parfois des formes spécifiques de l’antibiotique (comme par exemple les formes dites liposomales).

L’intérêt de cette voie d’administration originale est d’agir directement au niveau du poumon et de limiter ainsi la diffusion dans l’ensemble de l’organisme et, par voie de conséquence, de limiter le risque de toxicité générale.

En effet, comme pour tous les médicaments, il y a des effets indésirables. Les aminosides peuvent entraîner des problèmes auditifs ou rénaux.

Cela va donc nécessiter outre un bilan avant de débuter le traitement, un suivi régulier pour s’assurer qu’il n’y a pas d’apparition de toxicité au cours du traitement. C’est d’autant plus important que le traitement pour la prise en charge des infections à mycobactérie non tuberculeuse est long !

Votre médecin fera donc probablement pratiquer un ensemble d’examens dont :

Il y aura aussi régulièrement des examens au cours du traitement pour s’assurer qu’aucune complication n’apparaît !

Dans cette famille d’antibiotiques, celui qui nous intéresse principalement (car il est possible que vous le retrouviez dans la combinaison thérapeutique que votre médecin peut vous prescrire) c’est l’amikacine dont la forme liposomale a été spécialement créée pour être utilisée en aérosol à l’aide d’un nébuliseur spécial, le Lamira® (c’est son nom).

Cette utilisation est uniquement accessible en Autorisation Temporaire d’Utilisation pour l’instant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.