Centre de Ressources et d’Informations Patients sur les infections pulmonaires à MNT

Ligne Patients/ Aidants MNT 07 80 99 42 72

Impact de la malnutrition sur l’évolution des affections à MNT et la tolérance aux traitements

article PLOS

Il est connu que, chez les patients atteints de MNT, la malnutrition est un facteur de risque important, qui influe sur la qualité de vie, comme sur l´évolution de la maladie. Dans une nouvelle étude publiée récemment dans la revue PlosOne, il a maintenant été établi statistiquement qu´un statut de malnutrition sévère (établi selon l´Indice Nutritionnel Pronostique PNI) était lié aux résultats cliniques chez les patients atteints de MNT. En effet le statut de malnutrition sévère correspond à une moindre tolérance aux traitements médicamenteux et également à un moins bon pronostic d´évolution de la maladie.

Malnutrition et affections respiratoires

La malnutrition est généralement associée à un dysfonctionnement immunitaire et à des processus inflammatoires [Kim CY et al. 2018], qui conduisent à une diminution de la qualité de vie et à une évolution plus défavorable des maladies respiratoires [Schols AM et al. 2014 ; Toth S et al. 2004]. Les patients souffrant de malnutrition et de capacité respiratoire limitée présentent également souvent des altérations fonctionnelles des muscles squelettiques et des muscles respiratoires (dont le diaphragme et les intercostaux) [Arora NS et al. 1982, Kim CY et al. 2018].

Dans le cas des infections à MNT, il est également connu qu´un mauvais état nutritionnel, indiqué par divers marqueurs tels qu´un faible Indice de Masse Corporelle (IMC) et un faible taux de graisse corporelle, constitue un facteur de risque important  ; un mauvais état nutritionnel est également déterminant pour le pronostique de la maladie [Kim RD et al. 2008 ; Kartalija M et al. 2013 ; Kwon YS et al. 2019]. Cependant, les implications cliniques dans le traitement des patients MNT n’avait pas encore été évalué de manière quantitative. Par conséquent, dans cette étude, l´équipe de chercheurs a voulu déterminer si les patients souffrant de malnutrition présentaient des risques significativement plus élevés d’intolérance au traitement et un pronostic plus défavorable que les patients non malnutris.

La malnutrition ; est un problème médical causé par une alimentation mal équilibrée. Il peut être question de quantité comme de qualité, ou également d´une faiblesse digestive, qui entraîne une plus faible assimilation. Pour améliorer un état de malnutrition, causé notamment par un trop faible appétit, nous vous invitons à consulter ces deux autres articles de Nutrition:

Retrouver son poids et son appétit en favorisant une bonne digestion : conseils pratiques

Retrouver son poids et son appétit, grâce aux compléments d’enzymes digestives

Comment détermine-t-on un statut de malnutrition ?

Il existe différents outils d´évaluation de l´état nutritionnel des personnes. Ces indicateurs reposent par exemple sur la composition corporelle (pourcentages d´eau, de graisses, de protéines), sur les niveaux de protéines sériques (quantités de protéines présentes dans notre sang), ou sur des indices nutritionnels, tels que les outils de dépistage des risques nutritionnels [Kondrup J et al. 2003], ou sur des évaluations suggestives [Detsky AS et al. 1987]. Le statut de malnutrition correspond au passage de l´indice nutritionnel en dessous d´une valeur seuil.

Outils d’évaluation du statut de malnutrition utilisé dans l’étude : le PNI

Parmi les différents outils d’évaluation nutritionnelle, c´est l´Index de Pronostic Nutritionnel (PNI) d’Onodera [Onodera T et al. 1984] qui a été utilisé dans cette étude ; cet index est extrêmement utilisé pour prédire le pronostic de multiples maladies et il se calcule à partir des résultats d´une simple analyse de sang.

Calcul de l´Index de Pronostic Nutritionnel ou PNI :
PNI = 10 x taux d´albumine sérique (g/dL) + 0,005 x nombre total de lymphocytes (par mm3)

Calcul de l´Index de Pronostic Nutritionnel ou PNI :

PNI = 10 x taux d´albumine sérique (g/dL) + 0,005 x nombre total de lymphocytes (par mm3) Le calcul du PNI se base sur les valeurs du taux d’albumine sérique et du nombre total de lymphocytes dans le sang. L´albumine est la protéine la plus présente en quantité dans le sang. Une baisse du taux d’albumine sanguin peut être le signe d’une dénutrition. Les lymphocytes sont des cellules de notre système immunitaire, ils représentent entre 20 et 40 % des globules blancs circulants dans notre sang. Comparé à d’autres indices nutritionnels, le PNI est donc un indice qui sera calculé très facilement calculé sur la base du résultat d´une analyse de sang commune. Le statut de malnutrition sévère correspond à un indice PNI situé en dessous de la valeur seuil de 45 (qui correspond au seuil de malnutrition sévère fixé dans [Kanda M et al. 2011])

Résultats de l’étude

Pour l´étude, un nombre total de 663 patients diagnostiqués MNT ont été suivis entre mai 2005 et novembre 2017. L’Index de Pronostic Nutritionnel ou PNI a été calculé au moment du diagnostic et également au début du traitement.

L´étude a démontré qu´un état de malnutrition sévère au moment de l’initiation du traitement était lié à un risque 2,559 fois plus élevé de présenter une intolérance au traitement médicamenteux que chez les non malnutris sévères.

Il a été également établi que les patients en état de malnutrition sévère au moment du diagnostic étaient beaucoup moins enclins à une rémission que les non malnutris sévères (leur risque de mortalité étant 2,755 fois plus élevé que dans la population générale).

Par ailleurs, les symptômes tels que dyspnée, fièvre et état de faiblesse étaient plus fréquents chez les patients souffrant de malnutrition sévère que chez ceux du groupe sans malnutrition sévère.

L´impact négatif de la malnutrition sur la tolérance au traitement, le pronostic et sur la qualité de vie des patients atteints de MNT a donc été clairement établie par cette étude. 

Références

Arora NS, Rochester DF. Respiratory muscle strength and maximal voluntary ventilation in undernourished patients. The American review of respiratory disease. 1982; 126(1):5–8. PMID: 7091909

Detsky AS, McLaughlin JR, Baker JP, Johnston N, Whittaker S, Mendelson RA, et al. What is subjective global assessment of nutritional status? JPEN Journal of parenteral and enteral nutrition. 1987; 11 (1):8–13. https://doi.org/10.1177/014860718701100108 PMID: 3820522

Kanda M, Fujii T, Kodera Y, Nagai S, Takeda S, Nakao A. Nutritional predictors of postoperative outcome in pancreatic cancer. The British journal of surgery. 2011; 98(2):268–74. https://doi.org/10.1002/ bjs.7305 PMID: 20960457

Kartalija M, Ovrutsky AR, Bryan CL, Pott GB, Fantuzzi G, Thomas J, et al. Patients with nontuberculous mycobacterial lung disease exhibit unique body and immune phenotypes. American journal of respiratory and critical care medicine. 2013; 187(2):197–205. https://doi.org/10.1164/rccm.201206-1035OC. PMID: 23144328

Kim CY, Kim SY, Song JH, Kim YS, Jeong SJ, Lee JG, et al. Usefulness of the preoperative prognostic nutritional index score as a predictor of the outcomes of lung transplantation: A single-institution experience. Clinical nutrition (Edinburgh, Scotland). 2018.

Kim RD, Greenberg DE, Ehrmantraut ME, Guide SV, Ding L, Shea Y, et al. Pulmonary nontuberculous mycobacterial disease: prospective study of a distinct preexisting syndrome. American journal of respiratory and critical care medicine. 2008; 178(10):1066–74. https://doi.org/10.1164/rccm.200805-686OC PMID: 18703788 PLOS ONE Mycobacterium avium complex lung disease and prognostic nutritional index PLOS

Kondrup J, Rasmussen HH, Hamberg OLE, Stanga Z. Nutritional risk screening (NRS 2002): a new method based on an analysis of controlled clinical trials. Clinical Nutrition. 2003; 22(3):321–36. https://doi.org/10.1016/s0261-5614(02)00214-5 PMID: 12765673

Kwon YS, Koh WJ, Daley CL. Treatment of Mycobacterium avium Complex Pulmonary Disease. Tuberculosis and respiratory diseases. 2019; 82(1):15–26. https://doi.org/10.4046/trd.2018.0060 PMID: 30574687

Onodera T, Goseki N, Kosaki G. [Prognostic nutritional index in gastrointestinal surgery of malnourished cancer patients]. Nihon Geka Gakkai zasshi. 1984; 85(9):1001–5. PMID: 6438478

Schols AM, Ferreira IM, Franssen FM, Gosker HR, Janssens W, Muscaritoli M, et al. Nutritional assessment and therapy in COPD: a European Respiratory Society statement. The European respiratory journal. 2014; 44(6):1504–20. https://doi.org/10.1183/09031936.00070914 PMID: 25234804

Toth S, Tkacova R, Matula P, Stubna J. Nutritional depletion in relation to mortality in patients with chronic respiratory insufficiency treated with long-term oxygen therapy. Wiener klinische Wochenschrift. 2004; 116(17–18):617–21. https://doi.org/10.1007/s00508-004-0226-6 PMID: 15515880

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 × trois =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Finalité de traitement des données collectées

ACTIF SANTÉ
9 rue Mathurins Régnier 75015 Paris

Association loi 1901 J.O du 01/03/03   N° Siret 44830115000075
Association agréée « Représentation nationale des usagers du système de santé »

1. FINALITÉ
Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé pour les finalités des traitements suivants :
– envoie de la newsletter
– informations sur les nouvelles actions de l’association

2. DESTINATION DES DONNÉES COLLECTÉES
Les données collectées seront communiquées aux seuls destinataires suivants : responsable du traitement désigné par le conseil d’administration . En aucun cas ces données ne seront partagées ou cédées ou vendues à des tiers.

3. DURÉE DE CONSERVATION DES DONNÉES COLLECTÉES
Les données collectées seront conservées pendant la durée prévue par le responsable du traitement (un an après la fin de non renouvellement de votre accord)

4. RECTIFICATION DES DONNÉES COLLECTÉES
Droits des personnes concernées Vous pouvez accéder aux données vous concernant et en obtenir une copie(article 15 du RGPD), obtenir la rectification de données inexactes ou incomplètes(article 16 du RGPD), vous opposer au traitement de vos données dans les conditions prévues par l’article 21 du RGPD etobtenir l’effacement de celles-ci dans les conditions prévues par l’article 17 du RGPD. Vous disposez dans certains cas d’un droit à la portabilité (article 20 du RGPD)et à la limitation du traitement dans les conditions prévues par l’article 18 du RGPD.6.RéclamationSi vous estimez que le traitement de vos données effectué par nous constitue une violation du RGPD, vous pouvez introduire une réclamation auprès de la CNPD(www.cnpd.lu).