Centre de Ressources et d’Informations Patients sur les infections pulmonaires à MNT

Ligne Patients/ Aidants MNT 07 80 99 42 72

Comment fait-on le diagnostic ?

Le diagnostic d’une infection à Mycobactérie non tuberculeuse est souvent difficile et impose, outre de nombreux prélèvements, un peu de temps pour affirmer la présence de ce type de germe.

La question du diagnostic d’infection à mycobactérie non tuberculeuse est une très bonne question !

En effet avant d’envisager un traitement (long et lourd mais on y revient là), il faut être certain d’être contaminé et il faut définir quelle est la Mycobactérie concernée !

Les choses qui paraissent les plus simples peuvent parfois s’avérer compliquées. Il se trouve que c’est le cas pour les infections à MNT. 

Pourquoi ?

Comme on l’a vu, les Mycobactéries Non Tuberculeuses se retrouvent naturellement dans l’environnement (terre, eau, parfois même canalisation d’alimentation en eau…) ce qui rend difficile lors de l’interprétation des prélèvements d’affirmer le diagnostic. Il faut en effet faire la différence entre une colonisation (infection du prélèvement sans infection associée) et une infection proprement dite.

Du coup, on fait comment ?

Pour régler cette question, depuis de nombreuses années les différentes structures scientifiques internationales ont proposé des critères, régulièrement affinés au cours du temps, pour poser un diagnostic définitif.

Pour conclure à une infection, il faut que le tableau clinique (c’est-à-dire l’ensemble des symptômes que vous présentez) et les images radiologiques soient compatibles avec le diagnostic qui sera confirmé par l’analyse des prélèvements pulmonaires effectués.

Mais, parce qu’il y a un mais, il faut parfois plusieurs prélèvements de crachats positifs ou un prélèvement fibroscopique par LBA (lavage broncho-alvéolaire) positif. Les recommandations britanniques de 1999 imposent , par exemple, pour affirmer un diagnostic d’avoir au moins 2 cultures positives (c’est à dire qui retrouvent une mycobactérie non tuberculeuse) sur des prélèvements effectués à au moins 7 jours d’intervalle avec des lésions radiologiques compatibles (mais qu’il y ait ou pas des symptômes cliniques)

Ça y est ? on peut traiter ?

Presque! Il reste à identifier le type de MNT dont il s’agit. En effet, toutes les infections par MNT ne nécessitent pas de traitement. Ce qui augmente la complexité de la prise en charge !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

16 + quinze =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Finalité de traitement des données collectées

ACTIF SANTÉ
9 rue Mathurins Régnier 75015 Paris

Association loi 1901 J.O du 01/03/03   N° Siret 44830115000075
Association agréée « Représentation nationale des usagers du système de santé »

1. FINALITÉ
Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé pour les finalités des traitements suivants :
– envoie de la newsletter
– informations sur les nouvelles actions de l’association

2. DESTINATION DES DONNÉES COLLECTÉES
Les données collectées seront communiquées aux seuls destinataires suivants : responsable du traitement désigné par le conseil d’administration . En aucun cas ces données ne seront partagées ou cédées ou vendues à des tiers.

3. DURÉE DE CONSERVATION DES DONNÉES COLLECTÉES
Les données collectées seront conservées pendant la durée prévue par le responsable du traitement (un an après la fin de non renouvellement de votre accord)

4. RECTIFICATION DES DONNÉES COLLECTÉES
Droits des personnes concernées Vous pouvez accéder aux données vous concernant et en obtenir une copie(article 15 du RGPD), obtenir la rectification de données inexactes ou incomplètes(article 16 du RGPD), vous opposer au traitement de vos données dans les conditions prévues par l’article 21 du RGPD etobtenir l’effacement de celles-ci dans les conditions prévues par l’article 17 du RGPD. Vous disposez dans certains cas d’un droit à la portabilité (article 20 du RGPD)et à la limitation du traitement dans les conditions prévues par l’article 18 du RGPD.6.RéclamationSi vous estimez que le traitement de vos données effectué par nous constitue une violation du RGPD, vous pouvez introduire une réclamation auprès de la CNPD(www.cnpd.lu).