Centre de Ressources et d’Informations Patients sur les infections pulmonaires à MNT

Ligne Patients/ Aidants MNT 07 80 99 42 72

Exercices de dégagement des voies respiratoires

Les dernières études scientifiques disponibles insistent sur le fait que le traitement des infections à MNT devrait inclure la combinaison de traitements pharmacologiques et non pharmacologiques. Il est ainsi vivement conseillé de suivre un programme de rééducation pulmonaire et de bénéficier d’un suivi nutritionnel [Lan, 2020]. Les programmes doivent être adaptés à la condition de chaque individu.

Plusieurs techniques de dégagement des voies respiratoires peuvent être utilisées pour traiter les personnes atteintes de MNT, la kinésiologie respiratoire est fortement conseillée dans la prise en charge globale [1].

Dans cet article, nous avons choisi de vous proposer  quatre exercices respiratoires doux et très faciles à pratiquer en autonomie même sans expérience préalable, ils pourront venir en complément de vos séances de kinésiologie respiratoire. Ces exercices se réalisent assis, soir sur une chaise avec le torse bien droit et les deux pieds bien en appuis sur le sol, soit directement sur un tapis de sol jambes croisées, avec un coussin sous les fesses, si besoin. La position doit permettre que votre torse soit vertical et que votre corps soit bien stable durant les exercices de respiration. Avant de commencer, buvez un peu d’eau et mouchez-vous si nécessaire. Garder bien des mouchoirs à portée de main pour vous moucher si besoin au cours de la pratique. Toutes ces respirations s’effectuent par le nez, bouche fermée.

Respiration alternée

Pour effectuer cet exercice respiratoire, on bloquera les narines en alternance à l’aide du pouce et de l’annulaire de la main droite. À la fin de chaque inhalation, on déplacera les doigts pour débloquer la narine et bloquer l’autre narine. Voici la description d´un cycle respiratoire :

–       1 Inspiration à gauche / 2 changement / 3 Expiration à droite

4 Inspiration à droite / 5 changement / expiration à gauche

–       Et on poursuit par un nouveau cycle en inspirant à nouveau à gauche.

Pratiquer pendant deux minutes

Bénéfices: Cette respiration alternée aide à éliminer le mucus bloqué dans les voies respiratoires supérieures de la tête. Si vous avez une narine un peu bouchée, respirer lentement et patiemment, les obstructions diminueront peu à peu avec la pratique. Mouchez-vous dès que nécessaire avant de reprendre la pratique.

Respiration abdominale

Pour pratiquer la respiration abdominale, on place une main sur la poitrine et l’autre sur le nombril. Il s’agit de respirer uniquement par l’abdomen, nous veillons donc à ce que la main placée sur la poitrine ne bouge pas. Lorsque vous inspirez, l’air entre et le ventre se gonfle comme un ballon de baudruche. Ce mouvement poussera alors la main du nombril vers l’avant. Lorsque vous expirez, l’air sort et le ballon se vide, la main du nombril revient vers l´arrière. Dans cet exercice respiratoire, nous contrôlons la respiration pour qu´elle reste silencieuse, car cela signifie que l’air qui remplit les poumons est introduit lentement.

Pratiquer pendant deux minutes

Avantages: Dans cette respiration, lorsque vous inspirez, le diaphragme se déplace vers le bas et c’est la partie basse des poumons qui se remplit d’air. Cette respiration abdominale permet de solliciter les parties basses des poumons qui sont souvent prises par le mucus en cas d’infections.

Respiration saccadée

Cette respiration est similaire à la précédente concernant le mouvement de l’abdomen, c´est comme précédemment l´abdomen qui est mobilisé et non la partie thoracique. Cependant maintenant l’expiration va être puissante et rapide. A l’expiration, le nombril se rapproche de la colonne selon un mouvement fort et rapide, l’air sortira avec force du nez émettant un son, comme avec l’intention de vouloir éteindre une bougie en soufflant fortement par le nez. Dans cette respiration saccadée, on inspire naturellement et l’expiration est rapide et forte.

>>> Si en pratiquant cette respiration saccadée, vous ressentez un léger mal de tête, revenez à la respiration abdominale pendant un moment jusqu’à ce que les sensations s’estompent, puis reprenez l’exercice. Avec de la pratique, vous améliorerez votre oxygénation cérébrale et vous ne ressentirez plus cet inconfort. <<<

Pratiquer pendant une minutes

Bénéfices: Cette respiration énergique aide à mieux expulser l’air qui reste dans les poumons (mobilisation du volume de réserve expiratoire) et peut ainsi aider à mobiliser le mucus.

Respiration en 3 phases

Pour cette respiration nous n’allons plus faire attention à la partie thoracique ou abdominale, l’air entre ou sort et peu importe où. Nous allons inspirer lentement pendant 5 secondes, puis nous maintenons l’air dans les poumons pendant 5 secondes et finalement nous expirons lentement pendant 5 secondes. Après avoir répété quelques cycles de 5 secondes, si la respiration devient plus aisée, nous passerons à des cycles de 7 secondes, puis 9, etc., augmentant progressivement à mesure que les muscles s’étirent et que la capacité pulmonaire se délie.

Pratiquer pendant deux minutes

Bénéfice: Cet exercice respiratoire est excellent pour augmenter la capacité pulmonaire vitale. Cette respiration peut être vue comme un étirement des muscles respiratoires, à l´image d´un étirement en yoga par exemple: lorsque nous inspirons, nous allons étirer les muscles respiratoires, comme pour entrer dans une posture d’étirement en yoga. Lorsque nous gardons l’air à l’intérieur, nous maintenons l’étirement, comme lorsque l´on maintient une posture. En expirant lentement, nous libérerons progressivement l’étirement des muscles respiratoires, comme au sortir d’une posture de yoga et nous allons alors lentement jusqu´à la toute toute fin de l’expiration, en cherchant à expirer au maximum (mobilisation du volume de réserve expiratoire). Cet exercice vise donc la mobilisation de la totalité de notre capacité respiratoire vitale. Lorsque vous passez de cycles de 5 secondes à des cycles de 7, etc…, vous recherchez plus d’espaces pour faire entrer cet air supplémentaire et vous irez un peu plus loin dans l’étirement des muscles respiratoires. La visée de cet exercice est donc d’augmenter progressivement avec la pratique notre capacité respiratoire vitale.

La pratique

Les exercices de respiration sont généralement pratiqués pendant des périodes de 5 à 15 minutes. Comme tout type d’entraînement, vous commencez à faire les exercices pendant un temps court et vous pourrez augmenter la durée de votre pratique au fur et à mesure que vous progresserez. Au début, la reconnaissance des espaces respiratoires peut sembler malaisée, mais avec quelques jours de pratique tout devient très simple. Les exercices de respiration s’effectuent toujours le ventre vide. Le moment du réveil, ou avant d’aller se coucher sont de bons moments par exemple. Après trois jours de pratique, lorsque vous connaîtrez mieux les exercices et les temps de pratique qui vous conviennent, commencez à compter les cycles respiratoires et oubliez le chronomètre. Le fait de compter les cycles vous permettra de rester plus concentré sur votre pratique.

(1)Chou-Chin Lan, Sheng-Ru Lai, Jung-Yien Chien. Nonpharmacological treatment for patients with nontuberculous mycobacterial lung disease. 2020. Journal of the Formosan Medical Association (2020) 119, S42eS50.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 × 1 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Finalité de traitement des données collectées

ACTIF SANTÉ
9 rue Mathurins Régnier 75015 Paris

Association loi 1901 J.O du 01/03/03   N° Siret 44830115000075
Association agréée « Représentation nationale des usagers du système de santé »

1. FINALITÉ
Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé pour les finalités des traitements suivants :
– envoie de la newsletter
– informations sur les nouvelles actions de l’association

2. DESTINATION DES DONNÉES COLLECTÉES
Les données collectées seront communiquées aux seuls destinataires suivants : responsable du traitement désigné par le conseil d’administration . En aucun cas ces données ne seront partagées ou cédées ou vendues à des tiers.

3. DURÉE DE CONSERVATION DES DONNÉES COLLECTÉES
Les données collectées seront conservées pendant la durée prévue par le responsable du traitement (un an après la fin de non renouvellement de votre accord)

4. RECTIFICATION DES DONNÉES COLLECTÉES
Droits des personnes concernées Vous pouvez accéder aux données vous concernant et en obtenir une copie(article 15 du RGPD), obtenir la rectification de données inexactes ou incomplètes(article 16 du RGPD), vous opposer au traitement de vos données dans les conditions prévues par l’article 21 du RGPD etobtenir l’effacement de celles-ci dans les conditions prévues par l’article 17 du RGPD. Vous disposez dans certains cas d’un droit à la portabilité (article 20 du RGPD)et à la limitation du traitement dans les conditions prévues par l’article 18 du RGPD.6.RéclamationSi vous estimez que le traitement de vos données effectué par nous constitue une violation du RGPD, vous pouvez introduire une réclamation auprès de la CNPD(www.cnpd.lu).